Revenir au site

3 astuces et 3 erreurs à connaître avant de se présenter à des Business Angels

Saviez-vous que votre équipe est plus déterminante que votre idée ?

· tips

Les décisions des investisseurs ont des motifs parfois obscurs pour les jeunes startups qui les rencontrent pour la première fois.

Mon service est bon, j'ai des premiers clients : alors pourquoi me refuse-t-on ces fonds dont j'ai besoin ?

Notre expérience en matière de préparation à la levée de fonds nous a permis de comprendre les clefs d'analyse des investisseurs. Voici 3 erreurs communes et 3 astuces malines à connaître pour obtenir un premier oui !

3 astuces qu'il faut garder en tête pour convaincre vos Business Angels !

#1 : Mettez votre équipe en avant

Vous pouvez avoir l’idée du siècle, si les Business Angels ne voient pas d’équipe solide, ils n’investiront pas.
Ils misent sur vous et votre capacité à faire grandir votre business. Renvoyez une image d'équipe soudée et complémentaire !
Sur un pitch de 3 minutes, près d'une minute devrait être consacrée à votre équipe : le parcours de chacun des fondateurs, pourquoi ils ont rejoint l'aventure, leurs forces et leur rôle dans l’entreprise.

#2 : La levée de fonds doit être votre dernier recours

Vous ne pouvez demander à un inconnu de croire en vous uniquement lorsque les gens qui vous connaissent et les acteurs publics vous ont accordé leur confiance.
Un Business Angel attendra donc de vous que vous ayez déjà fait appel à du Love Money, aux subventions et prêts d'honneur.
Aborder la question lors de votre présentation montre que vous êtes un entrepreneur qui explore plusieurs possibilités de financement avant de franchir le pas de la levée de fonds – vous vous montrez digne de confiance : on peut vous confier un business !

#3 : Dîtes combien, mais dîtes surtout pourquoi.

Il est très important pour les Business Angels d’être assurés qu’ils ont affaire à des personnes prévoyantes. Ils cherchent des entrepreneurs qui savent ce qu'ils veulent. C’est le cas pour vous ? Alors n’hésitez pas à insister dessus !
Sur les 300 000€ recherchés, 120 000 correspondent à du recrutement pour telle fonction, 70 000 à des opérations web-marketing ou street-marketing, etc.

3 erreurs à ne pas commettre dans votre présentation

#1 : Survendre sa boîte

Les Business Angels ont beaucoup d’expérience pour la plupart. Certains sont serial-entrepreneurs, d’autres experts dans un secteur en particulier.
L’avantage ? Avoir leur aval est un bon signe pour votre business.
L’inconvénient ? Il est très difficile les duper.
Évitez donc les chiffres gonflés, les objectifs inatteignables, les plans irréalistes et autres stratagèmes pour impressionner vos interlocuteurs. Les investisseurs parlent beaucoup entre eux, et vous mettez en jeu votre crédibilité auprès de l'ensemble des investisseurs de votre écosystème en prenant ces risques.

#2 : Sous-estimer la concurrence

Vous ne ferez pas croire à vos investisseurs que vos concurrents sont plus bêtes que vous.
(En d'autres termes, évitez le graphique à deux axes où vous vous situez en haut et à droite et sur lequel vous écrasez votre concurrent américain qui a déjà levé 60 millions ou les GAFAM).

Accordez du temps pour parler de la concurrence, dites explicitement quels sont vos différences, leurs points forts, et les vôtres, et ce sur quoi vous devez être meilleur qu'eux pour réussir. Vous témoignerez ainsi de votre lucidité et de votre aptitude à faire face à la concurrence.

#3 : Raconter votre startup

« Je vais vous raconter une histoire… », si l’exercice est plaisant – il est réservé à votre clientèle.
Pas à vos investisseurs, qui ont entendu parler de "Marie, 3 enfants, habitant en région Parisienne", la fameuse early-adopter, au moins 3 fois dans la soirée.

Pour séduire au mieux les Business Angels, la formule gagnante est de faire en sorte qu’ils sachent ce que vous faîtes dès la première phrase. Les Angels veulent savoir d'où vient l'idée, mais pas entendre de storytelling fictif et impersonnel.
Vous avez peu de temps pour convaincre vos investisseurs, allez à l'essentiel.

La levée de fonds est une étape cruciale pour les startups et pourtant, elle est souvent insuffisamment préparée.

Si vous avez besoin de plus de préparation avant d’entamer votre levée de fonds pour maximiser vos chances, rendez-vous ici.
 

Abonnez-vous pour recevoir les prochains articles !

À bientôt,

Tom Rousselot

Directeur Général @weRaiseStartup.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK